Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
FO Nord Est

Le Blog du Syndicat F.O des Employés et Cadres du Credit Agricole du Nord-Est

Actu Presse 23 09 2013

Crédit Agricole  : offensive des caisses régionales pour obtenir plus de pouvoir

La Fédération nationale du Crédit Agricole voudrait devenir l'organe central du groupe mutualiste.
Les pouvoirs publics restent méfiants face à ce projet.

Crédit Agricole  : offensive des caisses régionales pour obtenir plus de pouvoir

Poussée de fièvre au Crédit Agricole. Selon nos informations, la Fédération nationale du Crédit Agricole (FNCA), l'organe politique de la Banque verte, projette de modifier les équilibres de pouvoir au sein du groupe. La « Fédé » veut récupérer les pouvoirs d'organe central aujourd'hui logés chez Crédit Agricole SA, qui est à la fois la structure cotée du groupe et la filiale des caisses régionales.

Des représentants de la FNCA se sont en effet rendus à Bercy cet été pour tenter de convaincre les pouvoirs publics d'introduire les modifications législatives nécessaires à ce transfert dans le projet de loi Hamon sur l'économie solidaire et sociale, a-t-on appris de sources concordantes.

D'où vient ce désir de la « Fédé » de déplacer les fonctions d'organe central du groupe ? De l'équilibre des pouvoirs, qui n'est pas satisfaisant aux yeux de nombreuses caisses régionales de Crédit Agricole. Ces dernières sont le socle du groupe : puissamment implantées sur les territoires, elles dégagent d'importants bénéfices et incarnent l'âme mutualiste de l'établissement. Représentées au niveau politique par la FNCA, elles sont les propriétaires de Crédit Agricole SA (Casa). En tant que maisons mères, elles ont théoriquement l'ascendant sur Casa, mais la réalité est plus complexe. La structure cotée Casa détient en effet les pouvoirs dits « régaliens » sur le groupe, inscrits dans le code monétaire et financier, et joue donc le rôle de tutelle en ce qui concerne le contrôle, les sanctions, l'agrément accordé aux présidents et aux directeurs généraux des caisses régionales, les révocations et le feu vert sur les augmentations de rémunération. « C'est une relation : je te tiens tu me tiens par la barbichette, analyse un responsable de caisse régionale. Casa détient l'arme de dissuasion nucléaire vis-à-vis des caisses ; et, en face les caisses ont des armes conventionnelles, et elles peuvent de temps à autre envoyer des tirailleurs. »

« Casa sera marginalisé »

C'est pour s'affirmer en tant que représentant des actionnaires et rétablir le rapport de force que la FNCA veut donc absorber ces fonctions régaliennes. « Les caisses estiment que Casa a pris trop de place et trop d'autonomie, elles veulent à travers la Fédération prendre la tête du groupe », note un observateur.

Selon nos informations, le camp du changement disposerait d'une petite majorité parmi les caisses. Mais certains s'inquiètent des conséquences d'une telle révolution de palais. « Si la Fédération devient l'organe central, Casa sera marginalisé, la Fédération concentrera tous les vrais pouvoirs, mais sans en avoir la responsabilité. Et ce sera sans retour en arrière possible », confie un opposant du côté des caisses régionales. Le rôle de Casa se limiterait en effet à porter les filiales spécialisées du groupe (LCL, Amundi, etc.) en plus de sa fonction de structure cotée.

« Il ne faut pas déstabiliser le groupe »

Du côté des pouvoirs publics, on reste très méfiant face à ce projet de changement de gouvernance. « La fonction d'organe central est essentielle, il ne faut pas déstabiliser le groupe. Nous ne voulons pas d'affaiblissement de son rôle », indique un proche du dossier. Les responsables publics préféreraient que le Crédit Agricole, qui a été particulièrement secoué par la crise financière, « se concentre sur sa stratégie et son avenir » plutôt que sur les luttes de pouvoir.

Aussi certains dirigeants de caisses régionales suggèrent-ils un scénario alternatif. Il s'agirait d'extraire les fonctions régaliennes de Casa pour les regrouper au sein d'une instance impartiale, une société spécifique dirigée par une personnalité indépendante.

Interrogée par « Les Echos », la FNCA n'a pas souhaité faire de commentaires. Casa a précisé dans un communiqué : « dans le cadre de sa revue stratégique périodique, le Crédit Agricole mène régulièrement des réflexions relatives notamment à son organisation. Le marché sera informé si ces réflexions devaient conduire à la mise en oeuvre de modifications organisationnelles significatives. »

Véronique Chocron

Lesechos.fr - 23 09 2013.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article