Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
FO Nord Est

Le Blog du Syndicat F.O des Employés et Cadres du Credit Agricole du Nord-Est

Revue de presse du 7 août

 

Une fermeture qui fait grincer des dents

Publié le mardi 07 août 2012 à 10H46 

 

Les clients de l'agence de Pargny-sur-Saulx devront se rendre soit à l'agence de Sermaize-les-Bains, soit à celle de Vitry-le-François. La présidente de l'UCIA est en colère. « Et je ne suis pas la seule. »

Les clients de l'agence de Pargny-sur-Saulx devront se rendre soit à l'agence de Sermaize-les-Bains, soit à celle de Vitry-le-François. La présidente de l'UCIA est en colère. « Et je ne suis pas la seule. »


PARGNY(SUR-SAULX (Marne). Après la désertification médicale, la désertification commerciale. La fermeture définitive et sans appel du Crédit agricole à Pargny-sur-Saulx, fait grincer plus d'une dent. À commencer par celles des commerçants.

 

« CE qui nous gêne, c'est qu'on nous mette devant le fait accompli. On ne peut rien faire… » Sauf s'exprimer sur la chose. Et ce droit à la parole, les élus, les habitants mais aussi les commerçants comptent bien le prendre. C'est pour cette raison qu'une partie de ces derniers se mobilisent par le biais de leur représentant, la présidente de l'UCIA.
La responsable de l'union des commerçants de Pargny-sur-Saulx, Aurore Stoll, ne voit pas d'un bon œil la fermeture de l'agence de la banque Crédit agricole, installée depuis pourtant une bonne vingtaine d'années dans le centre de la commune de 2000 habitants. Ce n'est bon ni pour les professionnels, ni pour les villageois. Elle a donc pris sa plume pour alerter la direction régionale du Crédit agricole.
« D'abord, en tant que clients, nous n'avons pas été consultés. De ce fait, il est impossible à la direction de savoir ce que nous apporte chaque jour cette agence. » Dépôts de liquidité quasi quotidiens, demandes de monnaie, problèmes techniques rapidement réglés, dépôts rapides de chèques… « Pour nous, c'est une grande perte. »

 

Problème de sécurité

À partir du 1er septembre, les Pargnysiens, professionnels ou pas, devront en effet se rendre à Sermaize-les-Bains. « Même si ce n'est pas loin, nous irons moins souvent et nous garderons nos liquidités. Cela pose aussi un problème de sécurité pour nous commerçants. »
Quant aux clients qui se rendaient à l'agence de Pargny, installée à proximité du Shopi et autres petits commerces, « ils iront eux aussi à Sermaize-les-Bains. Et l'on peut être certains qu'ils iront aussi à la boulangerie à Sermaize, à la pharmacie… Nous allons perdre du trafic. Ils iront chercher l'argent à Sermaize-les-Bains et… le dépenser là-bas. C'est évident ».
Les Pargnysiens ont bien la Banque postale. « Mais il faut d'abord avoir son compte là-bas. Ensuite, il n'y a pas de distributeur. Et surtout, la Poste a réduit ses horaires et va encore le faire. »
Ce qu'Aurore Stoll craint également, c'est que les commerçants fassent office de banque. « Pour l'instant, le Crédit agricole nous affirme qu'il va laisser le distributeur, mais pour combien de temps ? Et quand il ne fonctionnera pas, comment va-t-on faire ? J'ai bien peur qu'on vienne alors nous voir pour nous demander du liquide contre un chèque… »

 

Marché

Ce qui interpelle en outre la présidente de l'UCIA, ce sont les travaux de réhabilitation de l'agence de Sermaize-les-Bains, prévus à partir de septembre. « Cette agence sera moins accessible durant les neuf mois de travaux prévus. Très pratique ! Pourquoi ne pas avoir attendu au moins la fin de ces travaux pour fermer Pargny ? »
Pour les élus, cette fermeture est préjudiciable aux habitants non véhiculés. « Et il y en a beaucoup dans notre ville », appuie le maire de Pargny, Denise Guérin.
Soutenue par les élus, elle a envoyé différents courriers de protestation. Dans ses missives, la municipalité demande notamment une permanence hebdomadaire à Pargny-sur-Saulx. « Cette solution intermédiaire est indispensable pour nos habitants. » Le maire a de plus sollicité un rendez-vous auprès de la direction régionale afin d'exposer cette demande. « Nous voulons aussi leur proposer un autre local plus adapté, quelque chose qui financièrement peut les intéresser. »
Denise Guerin pense aussi au marché du samedi, « qui fonctionnait bien grâce à l'ouverture de l'agence ce jour-là. Beaucoup d'habitants des villages environnants venaient à Pargny-sur-Saulx pour la banque et le marché. Demain, ils iront à Sermaize et y dépenseront forcément leur argent… »
Les élus espèrent trouver une solution avec la direction régionale… Réponse à la rentrée.

A.-S.C.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article